Prime pour l’achat du mouton de l’Aid El Kebir

En vertu de la note de service du 13 mars 2017 émanant de la direction générale des impôts les plafonds des indemnités admis en exonération conformément à l’article 57-1° du CGI comprennent les gratifications sociales liées à un évènement familial. Ces gratifications sont composées : –        de primes de naissance, –        de primes de mariage, –        de primes de circoncision, –        de prime décès d’un…

Note de la DGI pour clarifier la portée des mesures fiscales de la loi de finances 2018 relatives au droit de timbre proportionnel de 0,25%

La Direction générale des impôts a publié une note de service en date du 28 février 2018 qui a pour objet de clarifier la portée des mesures fiscales de la loi de finances n° 68-17 pour l’année 2018 relatives au droit de timbre proportionnel de 0,25% Sont soumis aux droits de timbre au taux proportionnel…

CRÉATION D’ENTREPRISE: L’OMPIC SE TRANSFORME EN GUICHET UNIQUE

La procédure de création d’entreprise s’apprête à être entièrement dématérialisée. Le projet de loi instaurant la nouvelle procédure a été adopté au Conseil du gouvernement et place l’Ompic au cœur de la réforme. La création d’entreprise, jusqu’ici véritable parcours du combattant, pourrait bien être facilitée. L’Economiste indique ainsi, dans son édition du lundi 19 février, que la…

Barème de l’impôt sur le revenu (IR) au 01 janvier 2018

Au Maroc, l’impôt sur le revenu (IR) est calculé à partir d’un barème progressif dont les taux s’élèvent pas paliers successifs. Pour les revenus salariaux, l’impôt sur le revenu (IR) est prèlevé à la source par l’employeur et figure sur le bulletin de paie. Des déductions sociales et fiscales sont appliquées sur le revenu brut imposable pour calculer un revenu net imposable (RNI).…

Le dispositif de remboursement de TVA enclenché le 5 février :

Bonne nouvelle pour les entreprises privées qui attendent le règlement, par l’État, de leurs arriérés de TVA. L’ensemble des banques marocaines peuvent désormais avancer ces créances sur le budget de l’État aux entreprises. «Charge ensuite pour la Direction générale des impôts de rembourser ces banques», a déclaré Mohammed Boussaïd, ministre de l’Économie et des finances,…